SUMMER DRY RGALes mélanges dits d’été composés de chicorée, plantain, trèfles violet et blanc permettent d’atteindre des performances animales supérieures à celles obtenues sur des prairies classiques Ray-grass, trèfle blanc. Cependant avant d’obtenir des performances remarquables, il est indispensable que le semis, l’implantation et la première utilisation du couvert lui permette de s’établir durablement dans la parcelle. Cet article va permettre d’apporter des éléments de réponses permettant de réussir au mieux les trois étapes, semis-implantation-première utilisation, cruciales pour la réussite du mélange d’été par la suite.

 Le semis

La densité de semis est habituellement établie à 6 kg/ha de plantain, 6 kg/ha de chicorée et 5 kg/ha de trèfles blancs et violets. Cette densité est utilisée dans l’ensemble des expérimentations menées à l’université de Massey à Palmerston North en Nouvelle Zélande(1).Aucune publication scientifique ne la justifie, elle découle de la connaissance empirique. Cependant, comme pour toute autre culture, la densité semée doit être ajustée en fonction des conditions pédoclimatiques qui s’exercent(2).[is_guest]Pour lire la suite de cette publication technique il faut vous connectez ou créer un compte[/is_guest][is_logged_in]

Le semis doit être réalisé à une profondeur de 1 cm (3). Tant pour la chicorée que pour le plantain, le taux de levée diminue quand la profondeur de semis augmente. Un semis à la volée plutôt qu’en direct, réduit les taux de perte relevés lors du premier pâturage et améliore le rendement produit après la première saison de pâturage (4). Les graines accèdent plus facilement à la ressource en eau par ce type de semis.

L’implantation

L’implantation du plantain et de la chicorée . Quelles que soient les variétés de plantain et de chicorée, 40 jours après semis les plantes semées au printemps comptent entre 3 et 4 feuilles alors que celles semées en automne n’en comptent que 2. Hors, pour que le plantain et la chicorée résistent aux conditions hivernales, ils doivent avoir atteint le stade crucial des 3-4 feuilles. Pour assurer la survie des plants, il faut obtenir un développement rapide. Au printemps le pourcentage de levée le plus élevé est atteint entre 5 et 8 jours après le semis pour le plantain et la chicorée alors qu’à l’automne il faut attendre 15 jours pour le plantain et 20 jours pour la chicorée pour atteindre le taux de levée le plus élevé, ce qui retarde le stade 3-4 feuilles nécessaires à la survie en conditions hivernales(3). Il est donc important pour des semis d’automne de disposer de suffisamment d’humidité et de temps pour réussir l’implantation.

Aucune expérimentation n’a porté sur la concurrence de ces quatre espèces lors de l’implantation. Le plantain est peu agressif lors de l’implantation et peu rapidement être concurrencé par les autres espèces (6). En association avec des graminées (Ray-grass, fétuque ou dactyle) la densité de plant de plantain est très inférieure à sa densité en pur (82 % inferieure). De plus, sa contribution en termes de biomasse est relativement faible, en particulier en association avec le Ray-grass. Pur, il produit plus de biomasse en été que toutes les autres associations. Cependant la longévité du plantain est relativement courte, en moyenne 2,7 ans dans des prairies multi espèces (7). A l’inverse la chicorée est une espèce qui s’incorpore bien dans les mélanges puisqu’elle limite la présence des adventices. Cependant, il faut veiller à limiter les apports en azote pour que la chicorée persiste.

Le premier pâturage

lICOLN SUMMER SWARDSLe premier pâturage ne doit pas être réalisé avant que le plantain et la chicorée n’aient atteint respectivement le stade de 6 et 7 feuilles (entre 15 et 20 cm) pour assurer la durabilité du couvert et observer moins de 10 % de perte après le premier pâturage (8). Plusieurs indicateurs, recensés dans le tableau suivant, permettent d’identifier facilement ce stade. Pour un semis d’automne, la chicorée ne doit pas être pâturée avant 19 semaines après le semis, voir même plus tard, si on veut des pertes de  moins de 10 %.

Tableau 1 : Indicateurs à atteindre avant d’initier le premier pâturage d’un mélange plantain, chicorée, trèfle violet et blanc

Tableau 1 - Implantion d'un mélange tb, plantain, chicoree

En conclusion, un mélange d’été composé de plantain, chicorée, trèfles violet et blanc doit être semé à une profondeur de 1 cm à une densité respective de 6 kg/ha, 6 kg/ha et 5 kg/ha. Il est préférable de faire le semis au printemps pour que l’implantation du couvert soit rapide. En cas de semis automnal, la chicorée et le DSC_0003plantain doivent avoir impérativement atteint le stade 3-4 feuilles pour survivre aux conditions hivernales. Le premier pâturage ne doit être mené plus de 19 semaines après un semis automnal pour obtenir moins de 10 % de perte de chicorée.

 

 

Sources :

  1. P.D., Kemp. Communications personnelles. Directeur de l’institut de l’Agriculture et de l’Environnement, Massey University, Palmerston North. 2015.
  2. Successful establishment of oversown chicory and plantain on uncultivatable hill country. Douglas G.B., Tozer K.N., Cameron C., Fraser T.J., Muir P.D., Moss R.A., Rennie G.M., Knight T.L. 2013, Proceedings of the 22nd International Grassland Congress, pp. 523-524.
  3. Chicory and English plantain seedling emergence at different planting depths. Sanderson M.A., Elwinger G.F. 2000, Agronomy Journal, Nov-Dec, Vol. 92 (6), pp. 1206-1210.
  4. Herbicide application and direct drilling improves establishment and yield of chicory and plantain. Glassey C.B., Clark C.E.F., Roach C.G., Lee J.M. 2012, Grass and forage science, Vol. 68, pp. 178-185.
  5. Seedling development of chicory and plantain. Sanderson M.A., Elwinger G.F. 2000, Agronomy Journal, Jan-Feb, Vol. 92 (1), pp. 69-74.
  6. Seedling establishment and forage accumulation of « Ceres Tonic » plantain in pure stands and in grass mixtures. Cid M.S., Brizuela M.A., Mendiburu A., Gariglio J.M. 2011, Chilean journal of agricultural research, Vol. 71 (3).
  7. Forage yield and persistence of chicory and English plantain. Sanderson M.A., Labreveux M., Hall M.H., Elwinger G.F. 2003, Crop. Science, Vol. May-June, 2003, 43 (3), pp. 995-1001.
  8. Establishment, growth and development of plantain and chicory under grazing. Powell A.M., Kemp P.D., Jaya IK.D. Osborne M.A. 2007, Proceedings of New Zealand Grassland Association, Vol. 69, pp. 41-45.

[/is_logged_in]