Comment limiter l’entérotoxémie et le phénomène de météorisation lors des repousses d’herbe à l’automne ?

L'automne est propice à la pousse de l'herbe mais attention le contexte n'a rien à voir avec la pousse de printemps. La vigilance est de rigueur pour éviter la météorisation et l'entérotoxemie.

0
364

Caractéristiques de la pousse d’automne en sortie d’été

L’automne avec ses journées encore ensoleillées, un peu d’eau et des températures favorables pour le trèfle et la graminée et c’est reparti pour un tour ! ça pousse ou repousse ! Certains diront « voilà le deuxième printemps ! »

Quel est le menu disponible ?

Une herbe appétente riche en azote et en potassium ! Un vrai régale ! mais attention il s’agit aussi de facteurs de risques pour la météorisation et l’entérotoxémie. Pas de parano mais il vaut mieux anticiper ! Prévenir que Guérir !

Les repères pour évaluer les risques

  • Rosée du matin, température en baisse et très humide
  • Gelée
  • Prairie très riche en trèfles : + de 40% de trèfles dans le paddock
  • Les animaux à fort besoin
  • Une gestion aléatoire des horaires des repas
  • Pas de vaccination pour l’entérotoxémie

Quels sont les précautions à prendre ?

  • NOUS NE LE DIRONS JAMAIS ASSEZ : Pour l’entéro, pensez Vaccination.
  • En cas de risque, d’excès de légumineuses, la division du paddock en 2 ou 3 peut être une bonne prévention, pour contrôler la quantité ingérer et le temps d’ingestion  
  • La régularité dans les horaires de changement de paddocks pour éviter les fringales ! Un apport en protéinique important sur un courte période génère du stress pour le métabolisme. Cet excès d’azote est un facteur de risque pour les 2 pathologies. ( lien formation sanitaire ).
  •  Imaginez vous n’avez pas mangé depuis 17H00 la veille au soir et il est 10H00 du matin, vous avez fait la traite, nettoyez, couru à droite, à gauche ! A quoi pensez-vous ? AU GROS PETIT DEJEUNER QUI VOUS ATTEND JUSQU’A VOUS EN DONNER MAL AU VENTRE ! ou certains diront même « à s’en faire péter la panse » !
  • Dans des conditions météorologiques à risque : Forte Rosée, Gelée être vigilant au changement de paddocks quitte à décaler un peu les horaires mais attention encore une fois, à ne pas trop perturber leur rythme.

En cas de conditions très favorables pensez à :

  • L’apport de sodium qui régule l’excès de potassium de l’herbe jeune. Le rapport potassium/sodium ne doit pas être inférieur à 20 dans l’herbe. L’apport peut se faire par du sel en libre service ou par du sodium sur la prairie ( jusque 100 kg/hectare avec un effet pendant 3 mois )
  • L’apport de tensio-actifs dans la ration, ou dans l’eau de boisson ( l’idéal ) permet de limiter le risque. L’huile de paraffine dans l’eau de boisson est neutre et est bien prise par les animaux. Des solutions peuvent aussi être apportées dans le circuit d’eau via les pompes doseuses

Pour résumer

  1. ANTICIPER, toujours avoir conscience des risques de cette périod
  2. En cas de problème être en capacité d’agir très rapidement avec des protocoles pour la météorisation
  3. Mettre les bottes dans ses paddocks, observer
  4. Garder une cohérence du rythme alimentaire des animaux, pour ne pas les gaver ou les laisser le ventre vide dans des conditions favorables à l’entéro et à la météorisation